Financement de l’accompagnement : et si on appliquait la loi ?

Les micro-entrepreneurs sont unanimes: l’accompagnement est indispensable à la réussite de l’entreprise. Pour Gaële, qui a créé son activité d’import-export d’huile d’argan, « quand on crée une entreprise, on a besoin de mobiliser des compétences spécifiques. Il est très important d’avoir accès à des formations pratiques, directement applicables. »
Selon le rapport de l’Inspection Générale des Finances sur le microcrédit, le taux d’échec des entreprises accompagnées est nettement inférieur à celui des entreprises qui ne le sont pas…lire la suite…

Des entrepreneurs écrasés par les lourdeurs administratives

Difficultés à accéder à une information fiable, délais administratifs trop longs et demandes redondantes constituent les principaux motifs de découragement des entrepreneurs. Il est clair que de nombreux progrès ont été réalisés ces 20 dernières années pour alléger la charge administrative pesant sur les créateurs d’entreprise. Mais la création d’entreprise relève encore trop souvent du parcours du combattant. Ces lourdeurs représentent un frein qui décourage les personnes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat…lire la suite…

Aides à la création d’entreprise : halte à la complexité !

Les aides à la création d’entreprise sont destinées à faciliter le démarrage de l’activité. Pôle Emploi offre ainsi aux demandeurs d’emploi créant une entreprise deux possibilités :

1- L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE), qui leur permet de bénéficier du versement de leur indemnité chômage sous forme de capital. Une première partie est versée à la création de l’entreprise et la seconde, 6 mois après.

2- Ils peuvent cumuler partiellement leur allocation de retour à l’emploi (ARE) avec leurs revenus d’activités.

Ces deux aides obéissent à des règles de calcul complexes …lire la suite…